Dans ce nouvel article, je vais parler de l’accès au refuge de Rulhe, dont le site web est disponible ici. Il existe plusieurs possibilité pour rejoindre le refuge, j’en ai sélectionné une, qui permet de ne pas trop abîmer la voiture, les routes n’étant pas très approprié pour les voitures de tourisme… un véhicule type 4*4 est recommandé vu l’état du chemin qui mène au parking le plus proche du refuge.

Pour accéder au départ de la randonnée, il est nécessaire de stationner à l’étang de Laparan. Pour s’y rendre, depuis Tarascon continuer vers Ax les Thermes, puis prendre la direction d’Aston / Les Cabanes, poursuivre vers Aston et rester sur la route assez longuement (20 minutes environ), ne rouler pas trop rapidement, la route est étroite. Le parking se repère aisément, il y a régulièrement des voitures et c’est un espace assez large.

Arrivé au parking (altitude 1539m), le chemin pour se rendre au refuge se trouve proche des panneaux de directions, il suffit de suivre celui indiquant le refuge du Rulhe donné pour 2h30. Le chemin emprunte une partie du GRT.

GRT késako ? Le GRT est un projet avec nos homologues espagnol pour interconnecter les GR11 et GR12 avec notre GR10 afin de pouvoir réaliser plusieurs grandes boucles parcourant les Pyrénées du côté français et espagnol.

Pour revenir au sujet initial, la montée au refuge est assez dure au début, puis ensuite ca monte tranquillement avec quelques passage assez pentu. Tout au long du parcours, nous remontons une rivière, qui peut s’avérer pratique pour se rafraichir en cas de grosses chaleur, les coins d’ombres sont assez rare. Le trajet passe à coté de l’étang de Ruille.

Le point culminant est à 2250m avec le col du Rieutort, à partir de là, le refuge du Rulhe n’est plus très loin, compter une vingtaine de minutes sur un chemin descendant. Il faut savoir que sur cette dernière partie il est possible de capter par deux endroits du réseau téléphonique (réseau d’Andorre), et ce sera tout. Tout le reste du parcours est dépourvu de tout réseau, il est donc important de prévenir le refuge de votre parcours avec vos horaires prévus ainsi que votre entourage, en leur indiquant le nom et numéro de téléphone du refuge !!

Concernant le refuge, il est très bien, le personnel est chaleureux et très amical. Ils sont de très bons conseillés sur les activités possibles aux alentours (randonnée, escalade, alpinisme). Les douches chaudes sont payantes, mais à cette altitude je trouve ca logique, il faut rationner et non pas gâcher, surtout que l’électricité n’est pas en abondance… Les repas se font dans la salle commune qui permet de rencontrer d’autres montagnards et d’échanger de bons moments. Pour les repas il ne faut pas s’attendre à de la grande gastronomie, mais c’est tout de même très bon et la quantité est plus que suffisante.

Je ne peux que vous conseiller ce refuge ainsi que les randonnées se déroulant tout autour sur une ou plusieurs journées, et peut-être que nous nous croiserons un jour là-haut.