Trail Running

J’ai participé à ma première course, mes 5km !

Coucou,

Il y a quelques semaines, je m’étais demandé si m’inscrire à une course pourrait me motiver mais surtout pourrait m’aider à franchir les derniers mètres me séparant du chiffre 5.

Et bien voilà, c’est fait !

A vrai dire, cela faisait plus d’un mois que j’y réfléchissais. Je regardais les courses qui seraient susceptibles de m’intéresser mais surtout qui correspondraient à mon niveau futur (car à ce moment-là je ne courrais pas plus de 2km).  J’en avais trouvé une assez sympa, une petite boucle de 5km justement, qui mélangeait chemin en sous-bois et petit bout de route. Et au final, c’est sur ce choix que j’ai validé ma première course : la Boucle de Fenouillet à Toulouse !

Donc voilà, c’est un peu hésitante tout de même, mais légèrement poussé par mon amoureux (qui compte pas mal de courses au compteur mais surtout des kilomètres) que je suis inscrite. Une petite participation de 7€ était demandé, largement justifié pour l’énorme travail réalisé par les organisateurs (ne les oublions pas).

Jour J

Il fait légèrement gris, mais déjà le soleil d’automne apparaît suivi d’un petit vent, c’est agréable.

On arrive sur les lieux, il y a pas mal de monde malgré le Color Me Rad qui se déroule le même jour. Je fonce chercher mon dossard accompagné de mon homme, c’est tout nouveau pour moi, je suis impressionné par tous ces gens, ils portent en eux tellement d’assurance;  par moments on sourit car certain ont sorti toute une panoplie d’accessoires (pour seulement 5 ou 10 km).

L’ambiance est sympathique, pour aider les coureurs à s’échauffer un petit cours de Zumba (en plein air) est proposé. Une des organisatrices motive les troupes, j’y vais d’un petit pas hésitant car je n’ai jamais fait de Zumba, mais je ne suis pas la seule (ouf, je ne serai pas seule à être ridicule, le plus important c’est de s’échauffer et surtout de s’amuser). Je me prête au jeu, c’est rigolo.

Le départ commence bientôt. Je prépare ma montre, je m’installe tout derrière (ou presque) de la ligne de départ…et c’est parti !

Sur les deux premiers kilomètres tout va bien le chemin est agréable, petit coin de campagne, on commence la course par un petit bout de route près de quelques habitations.

Le troisième kilomètre commence à être difficile, je me rend compte que je suis allée beaucoup plus vite que d’habitude. C’est « l’excitation de la course » m’a dit mon amoureux.  D’ailleurs, il est venu m’encourager. Il y a une petite troupe d’orchestre qui joue du tambours, au loin j’entends déjà les premiers arrivés annoncés au micro, wow !

3,5 km, je m’arrête 1 minute histoire de reprendre mon souffle, et me maudis d’avoir couru trop vite cependant c’est agréable car le chemin est proche de la Garonne et est boisé.

Sur le dernier kilomètre je continue ma course, je me suis encore arrêté (une deuxième fois), je me force à continuer, je suis proche de la ligne d’arrivée il reste 600 mètres, c’est long ! D’ailleurs une autre coureuse est dans la même situation que moi, elle me double, je la double, elle marche, je marche. Et puis il y a eu ce petit truc qui fait que je voulais aller au-delà me surpasser…passer devant, et c’est cette même chose qui a fait que sur les derniers mètres j’ai pu doubler deux, trois, peut-être quatre coureuses et puis ça y est c’est terminé, je passe le Sas final. Ma montre compte 36,47 minutes le chrono officiel en comptera 36,42 minutes (mon nouveau joujou fonctionne plutôt bien).

Mon Bilan

Fière ? Un peu, mais déçu de m’être arrêté. L’objectif de ma course avait été de faire 5km et cela sans m’arrêter, je n’ai pas réussi, même si au total j’ai marché 3 minutes sur les 37. Ce qui est triste c’est que j’aurais pu le faire, je n’étais pas essoufflé, musculairement ça allé plutôt bien, mais je n’arrive pas encore à passer ce cap ! Il est dur à valider ce 5km !! Je pense me réinscrire à une autre course dans deux semaines, et là je pourrai enfin passer à mon objectif suivant qui est le 10km (il est loin quand même…très loin).

Mon avis sur la Boucle de Fenouillet :  pour une première course j’ai trouvé cela génial, d’ailleurs je m’inscrirai surement l’année prochaine peut-être pour les 10km qui sait. L’organisation est irréprochable, l’animation également. Niveau ravitaillement : coca, jus d’orange, eau, chocolat, abricots secs, pâte de fruits <3 et banane.

Pour les débutantes comme moi, je trouve que l’expérience de la course est vraiment sensationnelle. C’est un autre monde, on croise tout type de personne de tout âge et tous avec un objectif commun : réussir à passer le Sas final (et cela aussi bien en marchant qu’en courant). Puis c’est idéal pour s’entraîner, se fixer des objectifs, découvrir des nouveaux terrains de course.

Alors si vous hésitez, lancez-vous !

  1. A chaque fois que je vois un article "course", je suis admirative, car moi je suis incapable de courir. Alors tout simplement bravo pour ces 5 km ^^

  2. Merci beaucoup ! 😀

    Mais détrompe toi !! Il y a quelques mois je pensais exactement comme toi. J'étais incapable de courir plus d'un kilomètre et encore un je suis gentille. Ce qu'il faut c'est y aller, prendre son temps… même si tu marches c'est pas grave ! Le plus important c'est d'essayer et surtout garder confiance (c'était pas gagné d'avance avec moi crois-moi, la confiance en soi dur à avoir même encore aujourd'hui), mais il faut essayé, se donner des objectifs aujourd'hui c'est "je cours 2min sans m’arrêter, dans deux jours 5 min,"etc, se fixer de mini objectifs ça aide…vraiment.

Répondre

Ne pas reproduire sans autorisation - Mentions Légales