Première journée pour cette semaine en territoire Alpin, ainsi qu’une première sortie alpine pour trois membres du groupe (bon sur 5 ça va vite). On souhaitait faire l’Aiguille du Tour et comme souvent avec notre Laurent national, le programme change rapidement, on ne se refait pas.On part de la télécabine de Charamillon, pour ensuite rejoindre le refuge qui est annoncé à deux heures, le groupe est rapide on y arrive en 1h15, parfait on gagne un peu de temps c’est top ! IMG_1769

Arrivé au refuge, on le contourne afin de poursuivre notre marche jusqu’à notre objectif de la journée, qui devait être l’Aiguille du Tour. Le glacier est maintenant sous nos pieds, on s’équipe et poursuivons notre chemin, tout en profitant de la route pour évoquer aux novices les différentes techniques qui leurs seront nécessaires, mais pendant ce temps l’heure tourne… Il est rapidement 12h ! IMG_1787

On casse la croûte, et c’est là que s’opère le changement de programme, on décide de remonter une arrête rocheuse sur la gauche du col supérieur du Tour qui mène au début de l’ascension de l’Aiguille Purtscheller, qui s’avère être un choix judicieux, un petit peu d’escalade pour mettre en jambes, que dis-je en mains nos « clients » de la semaine 🙂 IMG_1789IMG_1792

Deux bonnes heures après nous arrivons au passage en V de l’Aiguille, on décide vue l’heure de mettre le rappel en place et de redescendre pour ne pas louper la dernière benne.Et voilà c’est parti pour un bon rappel de 60 mètres, une première pour nos trois alpinistes débutants, l’hésitation étant présente, les manipulations sont un peu longue mais au bout de trente minutes tout le monde est descendu sur le glacier du Trient, tout le monde sauf la corde !! Elle est resté bloqué, on comprend de suite pourquoi une autre corde était restée dans la paroi, Laurent se dévoue pour remonter la paroi afin de récupérer la corde… IMG_1799

Le temps passe et la dernière benne est partie, nous n’avons plus qu’a descendre à pieds, c’est parti pour 2000m de dénivelé négatif avec le matos. On arrive a 22h au camp de base, la journée fut longue !

Une douche, un bon repas et au dodo, demain c’est la petite verte afin de continuer l’apprentissage.

Informations techniques :

  • Aucun coinceur utilisé, assez de protection avec l’environnement
  • Quelques sangles pour becquet rocheux
  • Un rappel de 60m
  • Un maillon rapide