Vue sur le Tacul depuis la Vallée Blanche

L’objectif final de cette semaine dans les Alpes, était l’ascension du Mont-Blanc par les trois monts (Tacul, Maudit et Blanc), mais la météo en a décidé autrement.Les deux derniers jours ont été tranquilles, mardi c’était montée à l’Aiguille du midi, puis le passage de son arête pour se rendre dans la Vallée Blanche et effectuer une partie de l’ascension du Tacul, jusqu’à la première rimaye, qui ne présente pas de difficulté particulière. Puis redescente à Chamonix, on en profite pour visiter la ville et se renseigner des conditions au bureau des guides ainsi qu’au CAF, beaucoup de vent annoncé pour le jeudi, l’ascension est compromise. Le mercredi matin on fait le train de Montenvers afin de voir la mer de Glace, puis on décide malgré la météo de montée au refuge des Cosmiques, on planifiera la sortie du lendemain selon les dernières prévisions météo du refuge.

Sur l'arête de l'Aiguille du Midi

Sur l’arête de l’Aiguille du Midi

Lors du repas les conditions météos arrivent, beau temps mais beaucoup de vents ~80km/h, les minutes suivantes tout le monde cogitent, on préfère annuler l’ascension au Mont-Blanc, la prise de risque est inutile ! On s’oriente sur les pointes Lachenal et on décale donc le réveil à 5h, mais pendant la nuit avec Laurent on décide de faire tout de même le Tacul. Il est 5h, on déjeune et on décolle rapidement sur le Tacul, la première partie de l’ascension, jusqu’à la première rimaye est rapidement avalée, on l’avait déjà fait mardi, on connaît donc le cheminement. On arrive sur la seconde rimaye, on ne connaissait pas le passage et d’après les renseignements, le pont de neige utilisé s’est effondré le mardi, suspens. Finalement, un autre pont est présent sur le côté, plus vertical mais c’est le seul passage, Laurent me prête son piolet technique en plus de mon piolet droit afin de passer convenablement la rimaye, j’effectue ensuite un relais sur piolet et fais monter le reste du groupe.

Pont de neige sur la seconde rimaye

Pont de neige sur la seconde rimaye

On part ensuite sur la troisième rimaye, l’approche n’est pas difficile techniquement, par contre mon poumon droit me tire, j’ai l’impression de monter avec seulement le gauche, je sens que l’accident du Rulhe est encore présent, mon poumon ne semble pas s’être totalement réparé. La troisième rimaye est franchie, bien plus simple que les deux précédentes, et on se dirige maintenant sur le sommet du Tacul en longeant sur la gauche une bonne partie verglacé au dessus du Triangle du Tacul. On se retrouve sur un fil nous menant sur le sommet du Tacul, le vent est très fort depuis le passage de la troisième rimaye, on en profite pour faire quelques photos et on redescend.

La fine équipe en haut du Tacul

La fine équipe en haut du Tacul

La descente est réalisée assez rapidement, pour la seconde rimaye, je fais descendre mon partenaire en demi-cabestan sur un relais piolet, puis utilise un champignon pour le rappel. Ensuite c’est roulant jusqu’en bas, juste faire attention à la première rimaye et ses deux ponts de neige fragile. Nous voilà de retour sur la Vallée Blanche, l’autre cordée est longue, on ne comprend pas pourquoi, on s’allonge et profite du beau temps malgré le vent. Ils arrivent une trentaine de minutes après, un problème de crampons, qui a totalement lâché, d’ailleurs il terminera l’arête de l’Aiguille du Midi sans crampons, qu’il est bon !

Cette semaine dans les Alpes a été très enrichissante, une première me concernant mais certainement pas la dernière, l’année prochaine j’y retourne avec certains objectifs dont la réalisation de la dent du Géant, le Mont-Blanc par les trois mont et une autre voie a déterminer 🙂

Informations techniques :

  • Topo : http://www.camptocamp.org/routes/53896/fr/mont-blanc-du-tacul-face-n-voie-normale
  • Altitude = 3532m/4248m
  • Dénivelé = 716m
  • Cotation globale = PD
  • Temps = 5h aller / retour Vallée Blanche, 7h jusqu’au retour à l’Aiguille du Midi.
  • Equipement nécessaire = 4 broches, crampons, piolet droit et un technique, quelques dégaines et de quoi faire les relais sur piolet ou broches.
  • Marche d’approche compter 20 minutes depuis le refuge des Cosmiques ou une bonne heure depuis l’Aiguille du Midi.
En haut du Tacul

En haut du Tacul