Lifestyle, Trail Running

Me sentir encore plus libre, je commence le Trail Running !

Trail ? Peut-être que pour certain(e)s cela signifie tout ou rien, ou très peu. J’ai découvert cette discipline par le biais de mon chéri.
À l’époque où je ne faisais pas de sport, Monsieur se préparait pour courir son premier Trail de 55km à Toulouse.
Il partait parfois les samedis matin pour franchir les montagnes en courant, et moi je ne comprenais pas. Pourquoi prendre la voiture et faire 45 min de route si c’est pour aller courir ? Pourquoi courir en montagne si tu peux marcher ? Ne pas prendre le temps de découvrir les paysages ? Courir et ne pas prendre le temps d’écouter les animaux ou encore »entendre la montagne » comme l’a exprimé un gamin de 10 ans ? Je ne comprenais pas, je n’étais pas sportive.

Le sport ce n’est pas venu tout de suite, mais j’aimais beaucoup marcher, surtout sur les petits chemins en forêt, on pouvait entendre les oiseaux chanter, parfois quelques « coucou » raisonnaient au fond des forêts, c’en était presque magique. Quand on était petites, ma sœur et moi nous nous rendions tous les étés chez nos grands-parents en campagne, on adorait, souvent Papi nous emmenés en balade au travers des champs. Et puis en grandissant, on s’en est lassée et on a arrêté d’y aller car on préférait passer notre temps sur le téléphone ou l’ordinateur (sale génération).
J’ai adoré la ville, puis je l’ai détesté, et encore plus aujourd’hui depuis que je suis avec cette espèce d’homme des cavernes qui ne jure que par la montagne. Moi, je ne l’ai pas aimé tout de suite, car la montagne me m’était à l’épreuve, physiquement et mentalement. Oui la montagne te pousse à te dépasser, elle te remet en question.

Et puis, on a randonné, et surtout j’ai commencé le sport et la course à
pied. J’ai déjà écrit un article sur le pourquoi je cours ici, mais aujourd’hui je veux en écrire un sur le pourquoi je veux courir en nature. Le GR10 a été une révélation, une remise en confiance, le dénivelé ne me faisait plus peur, la descente presque plus, j’étais assoiffé de paysage, émerveillé par la beauté des montagnes, par sa grandeur. Oui, j’ai appris à la comprendre et à l’aimer.

J’ai commencé à acquérir du « petit » pied montagnard, j’ai pris confiance sur les chemins et me suis surprise à accélérer dans certains passages, dont les descentes…à une époque où je pouvais mettre des heures à descendre 3km aujourd’hui est tout autre. Et puis nous avons croisé des traileurs, dont ce couple au gîte lors de notre première étape, ces mecs super-courageux le matin de bonnes heures…et puis j’ai lu le petit bouquin de Kilian Jornet aussi « Courir ou mourir » dans lequel tu te rends compte que même si il y a la compétition, c’est quand même l’amour de la montagne et les émotions qui priment. Et puis le chéri court aussi…

Moi je suis pour la 2nd catégories. Je me suis surprise à sourire et à rire pendant mes mini-sorties trail dans les Alpes, quelle sensation ! J’avais l’impression de voler. Je ne voyais pas le temps passer, je ne m’ennuyais pas, je ne comptais pas les kilomètres et encore moins les dénivelés. Je m’amusais avec les éléments que je rencontrais, frôler les pierres, sauter par-dessus un obstacle, à la différence de la monotonie de la route où tout est plat et une perpétuelle continuité, là je prenais réellement plaisir !

Trail des 3 Pics
Sortie Trail des 3 Pics de mon chéri

J’en ai alors conclus que si je n’avais pas réellement progressé dans le running c’est tout simplement parce que je ne prenais pas vraiment de plaisir et je ne voulais pas me l’avouer. Je trouvais ça cool de courir, c’est vrai c’est à la mode en ce moment, ils vendent de super vêtement en plus ! C’était chouette pour garder la ligne, et ça faisait bien…mais où étaient les sensations de bien-être après la course?  Cette liberté pendant la course ? La satisfaction de l’avoir fait ? Et surtout où était le réel plaisir ?

Aujourd’hui je suis fière de le dire, j’ai trouvé un réel objectif, je veux faire du trail ! Non je n’irai pas courir 50km demain, car c’est quelque chose qui prend énormément de temps, c’est une discipline qui nous enseigne la patience, je commencerai petit à petit, d’abord un 10km et d’année en année j’ajouterai des kilomètres.

C’est une disciple qui je crois doit appartenir aux amoureux de la nature, car eux savent la respecter, c’est une discipline qui enseigne énormément sur toi-même, qui t’aide à prendre confiance en toi, qui te mets sans cesse à l’épreuve, mais pour moi ce n’est pas qu’une histoire de kilomètres ou de victoire. J’aime la montagne avec ses pâturages, ses forêts de pins ou de sapin, ses petites crêtes au-dessus des nuages, sa grandeur et sa puissance, croiser quelques animaux sauvages, écouter le petit cri des marmottes, j’aime à me sentir toute petite face à tout ces éléments. J’aime écouter les oiseaux, ou tout simplement ne rien entendre, traverser les forêts, entendre les arbres bouger et grincer, écouter le bruit du vent sur les feuilles, les branches se casser pour tomber.

Tous ces éléments qui te font sentir vivant, qui te remettent en place et qui te font sentir libre !


 Mes sorties Trail à venir…

30 août => Trail des Châteaux, 10km +250m (de dénivelé)

12 sept => Trail des Cascades, 12km +700m (Tour du roc des Palombes)

12 Commentaires

  1. Super article !!!
    Deltreylicious

  2. Merci beaucoup Deltreylicious ! 🙂

  3. Je viens de découvrir ton blog grâce à cet article. Je teste pour la première fois, un mini trail (7km) dans 3 semaines. Ton article me donne encore plus envie.

  4. Haaa ! Cela me fait énormément plaisir si mon article peut encourager. Ton message me fais chaud au coeur et du coup à moi aussi ça me donne encore plus envie ! Bon courage et bonne course.

    À bientôt !

  5. Bravo pour ce début ! J'ai aussi commencé cette année et le plaisir est incomparable par rapport au running sur route. L'ambiance des courses est toute a fait particulière aussi, c'est une vrai bulle d'oxygène ! Je reviendrai suivre tes progrès sur ton blog. Encore bravo !

  6. Merci beaucoup Chlorophylle ! C'est vrai que le plaisir de courir sur d'autres terrains et l'ambiance de course est totalement différent 🙂

    Au plaisir de te revoir. À bientôt !

  7. Coucou ! Très bel article, tu nous partages avec brio ton amour pour le trail 🙂
    ça donnerai presque envie de chausser les baskets! Malheureusement pas sportive du tout, mais un jour peut être!
    Par contre le trail pourrait intéresser chéri 🙂
    Bises et bonne soirée!

  8. Merci beaucoup Emeline, ton commentaire me touche beaucoup. Alors figure toi que je cours depuis à peine 1ans ! Comme toi je n'étais absolument pas sportive, comme quoi… il suffit d'un déclic et c'est parti 😉

    Bises, à bientôt !

  9. Coucou,
    Je crois que je suis aussi passée par là, quand j'étais petite je fesait pareil avec mes grands-parents, puis j'ai grandi…
    Je me suis remise à courir depuis quelques mois et je dois avouer que courir en montagne m'attire, je saurais pas expliquer pourquoi mais à mon avis ça doit être bien plus dur que ce que j'imagine ^^. Mais bon, de toute façon y'a pas de montagnes par chez moi donc c'est loupé.

  10. Coucou Aurélie,
    Je pense que rien n'est facile au début, avec beaucoup d'entrainement et de volonté on peut y arriver, je suis débutante, je tente l'aventure.
    Le Trail ce n'est pas forcément qu'en montagne, tant que tu cours en dehors du bitumes et avec un peu de dénivelé, il y a plein de Trail organisé en dehors de la montagne, pour commencer ça peut être sympa une petite course nature d'une dizaine de km et un dénivelé peu important. Si cela t'attire alors je te conseil de commencer vivement, car c'est vraiment différent de la course sur route !

    A bientôt !

  11. Bonjour
    je découvre ton blog aujourd'hui et ce que je lis décrit plutot bien mon ressenti. Bon moi j'ai commencé à 35a à courir car le sport moi pour c'était 'une montagne insurmontable' mais l'amour de la nature et les randonnées ont toujours étaient mon échappatoire… je cours depuis un an vraiment et courir dans la nature c'est ce qui me plait le plus, le trail m'attire donc…
    A bientot

  12. C'est cette amour pour la montagne qui nous poussera à aller de l'avant ! Merci pour ton petit commentaire 😉

    A bientôt !

Répondre

Ne pas reproduire sans autorisation - Mentions Légales