Ce dimanche c’est longue voie en face Est de la Dent d’Orlu, avec mon compagnon du jour, le très sympathique Jean-Marc, nous optons pour une voie tranquille, Tapas sans dalle.Après un bivouac des plus confortables à la  « la poêle à frire », je me lève naturellement vers 7h00, la nuit a été très reposante, je suis en forme. Nous plions les tentes, déjeunons tous ensemble brièvement et partons aux alentours de 8h30 pour réaliser la marche d’approche d’environ 1h15.

La poêle à frire

La poêle à frire

Avec J-M, nous avançons à notre rythme et prenons de l’avance sur le reste du groupe, pour finalement arriver au depart de notre voie en 45minutes sans être essoufflé, nous sommes dans une bonne condition physique.

Vue depuis la marche d'approche

Vue depuis la marche d’approche

Nous nous équipons en bas de notre voie, on se mets en accord sur la manière de procéder, on vérifie mutuellement notre équipement. Allez c’est parti, je m’élance dans la premier longueur de la voie, qui en compte 11 pour un total de 370 mètres. Le rocher est mouillé, j’espère que la suite ne sera pas pareil, ca glisse un peu et ce n’est pas des plus agréables.

Première longueur de Tapas sans dalle

Première longueur de Tapas sans dalle

Les deux premières sont mouillés par endroits, à partir de la troisième longueur c’est de nouveau sec, ca enchaine bien, pas de soucis sur l’itinéraire de la voie, le topo est clair. Avec Jean-Marc on ne perds pas de temps au relais, tout se fait rapidement, c’est nickel !

Nous arrivons dans L6 qui représente l’un des passages les plus « difficiles », mais nous le négocions très rapidement. Au contraire de la longueur suivante (L7), le rocher est totalement mouillé sur le passage clé, la seule main possible est inutilisable. Je m’entête, puis j’opte pour contourner le passage par la gauche, puis je reviens vers la droite pour récuperer la voie, ca tire un peu, je n’avais pas prévu de dégaines à rallonge, j’y penserais la prochaine fois !!

Les belles dalles de L8

Les belles dalles de L8

Les longueurs de L8 a L10 sont de belles dalles, bien lisse, sans aucune prise de main bien franche, il faut faire confiance à ses pieds, pas de soucis les chaussons ca accroche bien. Jean-Marc doute un peu, mais il prend vite confiance et s’étonne de l’accroche.

Pour la dernière longueur, je laisse Jean-Marc prendre la tête, il sera au sommet en premier puis ca lui permet de revoir un peu la pose des dégaines et les manips du relais. Il est 14h30 quand nous arrivons au sommet. La vue est magnifique. Nous rangeons le matériel, plions les cordes, et mangeons un petit bout en attendant les autres cordées. Une heure plus tard, la seconde cordée arrive, suivie de la troisième qui était dans la même voie (Pink Flyod). La quatrième cordée, qui était partie dans l’arrête Est,  a réaliser un rappel dès L4, le rocher était trop mouillée.

Vue depuis le sommet de la Dent d'Orlu

Vue depuis le sommet de la Dent d’Orlu

Informations pratiques :
Compter 1h15 pour la marche d’approche depuis la poêle à frire, où le bivouac est possible et très tranquille.
Topo face Est Dent d’Orlu : http://cafma.free.fr/Orlu/fr_orlu.htm