Me revoilà avec un petit article, cela faisait longtemps…comme toujours enfaîte. Mais maintenant que nous sommes deux à rédiger, le blog sera beaucoup plus vivant.

J’ai quelques articles en attente, mais j’ai du mal à trouver la motivation en ce moment, pourtant j’adore écrire, mais il faut que les mots me viennent sinon je ne préfère pas écrire du tout. Je m’en veux car j’ai toujours tendance à tout remettre à demain, et cela pour tout même dans ma vie privée, ça me paiera un jour…

J’aime mettre des mots à mes images. J’aime pouvoir retranscrire ce que j’ai ressenti lorsque la montagne m’a laissé entrevoir une part de ses mystères.

Alors aujourd’hui j’écris…

Nous avons profité de la belle journée d’un samedi de mai pour faire une petite sortie en Ariège. Le temps était superbe, pas un nuage à l’horizon, la température était agréable, dès le matin le soleil réchauffait nos peaux.

Nous prenons la direction d’une petite commune située non loin de Rabat Les 3 Seigneurs, nous au  garons sur le parking du Plat de Ressec qui se situe en fin de route (qui compte déjà quelques voitures) puis nous commençons notre marche en direction de « l’étang bleu« . Il y a deux possibilités, soit partir vers la gauche pour lequel je trouve le chemin beaucoup plus pentu où comme nous à droite vers la Cabane pour laquelle nous grimpons progressivement.

Vue sur le cirque d'Embans quelques mètres plus loin du parking

Vue sur le cirque d’Embans quelques mètres plus loin du parking

Le chemin commence tranquillement sur une route forestière, nous croisons un berger suivi d’un petit troupeau de vaches et de petits veaux tout mignons. C’est toujours intéressant à voir, je trouve le travail de ces personnes admirable et tellement courageux. Il en faut de la patience, car une vache peut se montrer têtue…pendant que certaines avancent d’autres s’arrête pour siroter quelques bouts de neige nichés au creux des arbres.

Nous montons progressivement dans une petite forêt en quête du balisage marqué d’un trait jaune. Tout au long de notre balade, le ruisseau nous accompagne, celui-ci se faisant plus insistant que d’habitude…c’est la fonte des neiges.

Sur le flanc de la montagne des dizaines de petits ruisseaux circulent, ils sont ses vaisseaux sanguins, la montagne reprend vie alimentée par toute cette eau. J’aime la montagne en cette saison, tout es vivant, puis les oiseaux deviennent de très grand chanteur en cette saison.

Vers l'étang bleu

Cirque d’Embans, depuis la Cabane

Nous arrivons près de la cabane d’embanels, c’est comme cela qu’on nomme cette petite clairière. Il reste encore quelques vieux abris de pierre mais qui peu à peu disparaissent à cause de randonneurs.

La Cabane d’Embanels

Sur notre gauche il y a un petit pont au-dessus du ruisseau de la Courbière, que nous avons bien failli manquer, celui-ci nous mène vers un petit bois. Nous grimpons sur plusieurs kilomètres.

Vue sur le cirque d’Embans

Un petit passage difficile me fait légèrement paniquer, en effet nous sommes proche d’une petite « cascade » que nous devons traverser. Il faut être vigilant, ne pas avoir peur du vide, mais Anthony est patient et m’aides à traverser ce ruisseau  prenant des allures de torrent ! Oui, le printemps était bel est bien là.

Après avoir traversé (parfois à tâtons) plusieurs passages enneigés, nous voyons enfin le bout de l’étang.

L'étang bleu, Ariège

Début du lac bleu (encore enneigé)

Nous nous y arrêtons pour manger. Je profite de prendre quelques photos de la vallée. D’ailleurs j’ai encore beaucoup de mal avec ce nouvel appareil photo, j’ai réalisé plusieurs tests mais trouvé mes photos affreuses…il me faudra encore quelques essais en montagne pour bien me l’approprier.

 

Vue depuis l’étang bleu

Après notre pause, nous prenons la direction du retour en passant juste au-dessous de l’ombre du pic des Trois Seigneurs vers la Jasse de l’étang bleu , il n’y a pas vraiment de chemin jusqu’à la forêt…avec la neige difficile de s’y retrouver, et lorsqu’il n’y a pas de neige  le chemin est énormément humide, probablement dû aux petits ruisseaux qui prennent vie par-ci par-là. Nous croisons beaucoup de randonneurs sur le chemin mais ceux-ci font l’itinéraire allé/retour sans passer par la boucle.


Informations pratiques

  • Randonnée : 10 km (environ 5h si vous faites la boucle)
  • Dénivelé positif : environ 900m
  • Point de départ : Parking du Plat de Ressec, au bout de la route D223 (09)
  • Balisage : Jaune
  • Difficulté : Boucle sans grandes difficultés, si ce n’est qu’en cette période de l’année (Mai-Juin), les chemins sont quelque peu enneigés ce qui atténue la visibilité de ceux-ci. Une seule traversée du ruisseau (entre la cabane et l’étang) a été, je trouve périlleuse surtout si vous êtes peureux comme moi. Cette balade est très prisé l’été. Il y a une table de pique nique près du parking.

Capture