C’était l’été dernier, Anthony et Moi avons pris notre sac à dos pour une grande traversée, celle des Pyrénées, plus connue sous le nom du GR10. Nous avons mis 5 jours à parcourir cette première étape joignant Hendaye à St-Jean Pied-de-Port.

Toutes les étapes du GR10  sont regroupé : ici (clique)

Comme un appel, nous sommes repartie cet été et avons continué cette aventure, de St-Jean Pied-de-Port à Etsaut. Nous sommes partie avec notre petite toile de tente, nos duvets, nos sacs de couchage, quelques sachets de semoule, des nouilles chinoise, du fromage, du pain, quelques vêtements, mais surtout nos corps et nos esprits.

Voir l’article : Dans mon sac à dos, prête pour un GR (clique).

Nous avons laissé le véhicule près de la mairie d’Etsaut après avoir pris soin de les avertir. Il n y a pas de problème, une charmante dame nous signale qu’elle y jettera un œil de temps en temps.

Le casse tête commence, nous devons rejoindre notre point de départ en transport. Ce tronçon du GR étant très mal desservi nous sommes dans l’obligation de prendre un des rares bus qui nous mènera au village de Bedous (compter une dizaine de minutes pour 2€/P) avant de prendre un train pour Pau (≈12€/P pour un peu plus d’une heure). Nous avons eu la chance de trouver un covoiturage, deux jeunes apprentis sommelier partant dans la même direction que nous et qui nous on gentiment récupéré à la Gare de Pau (5€/P, pour 1h de voiture). Si vous ne trouvez pas de covoiturage il  vous faudra reprendre un train qui vous mènera jusqu’à Bayonne et de là qui vous emprunterez la correspondance pour rejoindre St-Jean Pied-de-Port (≈20€/P, entre 3h-4h de transport), inutile de vous dire que ce covoiturage a été un gain de temps et d’argent énorme pour nous, ce qui nous a permis de commencer l’étape ce jour même.

Début d’après-midi (13h30-14h).

Les jeunes sommelier nous abandonne à notre point d’arrivée. Nous voici à St-Jean Pied-de-Port. Cette ville est toujours en mouvement…

Après avoir mangé un petit sandwich (avec un peu de difficulté car ici tout est fermé jusqu’à 15-16h), nous nous dirigeons vers la sortie de la ville, direction le prochain village : Caro.

Village de Caro

Le vacarme de la ville s’éteignant peu à peu pour laissé place au silence des campagnes.

Sur la route, un homme nous croise et nous souhaite bonne chance.

Eglise basque, Caro

Eglise basque, Caro

Après avoir passé Caro, nous suivons le GR vers Estérencuby. Les premières heures sont difficiles pour moi, il fait chaud et le poids du sac à dos se fait sentir.

Sur notre route nous croisons des trailers(euses), nous comprendrons plus tard que ceux-ci font la Trans Pyrenea, dit la Grande Traversée des Pyrénées qu’ils doivent effectuer en 16 jours soit 866km et 66 000 de dénivelés. Quel défi ! Mais quelle souffrance…Qu’est-ce qui attire l’Homme à réaliser tant de défis ? Plusieurs fois, je me suis demandé pourquoi j’étais là, c’est vrai que fais-je ici au milieu des montagnes avec mon sac à dos, je marche oui, mais je marche après quoi  ?

Ce parcours n’a eu de cesse de me remettre en question. Mais c’est lorsque la montagne s’ouvre à moi que je comprends pourquoi je fais cela. Je suis seule avec mes pensées et j’ai le temps de réfléchir, mais surtout, je prend le temps de vivre. Souvent l’homme à tendance à oublier que nous sommes qu’un petit point dans les montagnes, et une poussière dans l’univers…

L’homme est tout petit dans la nature.

Vers Esterençuby

GR10, vers Esterençuby

GR10, vers Esterençuby

Nous passons le petit village d’Estérencuby, il me reste encore assez de force pour rejoindre le Gîte d’étape de Kaskoleta nous continuons de marcher pendant un peu plus d’une heure avant d’arriver près du plateau de Phagalcette qui nous donne une vue somptueuse sur la vallée.

GR10, Vers Kaskoleta

Nous nous posons enfin au Gîte/Camping, nous achetons un petit pot de glace au lait de brebis et au miel et si vous aimez le miel vous êtes servis,  car son goût est relativement présent).

GR10, Couché de soleil au gite de Phagalcette

Le couché de soleil est superbe et donne une douce couleur aux montagnes. Plus tard, le froid se fait ressentir, nous nous installons dans la tente avant de nous endormir (assez rapidement). Demain est un autre jour.


Informations pratiques
  • Randonnée : ≈16km
  • Dénivelé : ≈800D+ / ≈300D-
  • Notes : Pas de difficulté sur cette étape, elle est assez courte. Si vous continuez jusqu’au camping Kaskoleta compter 5€/P (emplacement + sanitaire). Possibilité d’acheter une baguette de pain à 1€. Vous pouvez également vous arrêtez au village avant Estérencuby (Gîte seulement). Pour le transport (et si vous avez de la chance), pensez au covoiturage cela peut être un gain de temps énorme, sinon il vous faudra être patient et prendre les transports en commun.