Nous commençons maintenant notre 3e jours du parcours… C’est déjà (presque) la moitié de notre aventure.

Ce matin-là, très tôt j’ai entendu le hennissement d’un cheval. Drôle de réveil tout de même, comme une impression de rêve, j’écoutais attentivement chaque son qu’émettait l’animal,  de l’herbe craquant sous sa gueule au son de sabot qui résonné dans le camping…avec cette appréhension d’être piétiné je l’avoue. Au réveil pas l’ombre d’un cheval à l’horizon… mais il avait tout de même pris le soin de laisser quelques traces derrière lui 😉

Après avoir préparer nos affaires, nous disons un dernier au revoir au père et son fils (nous ne les recroiserons plus) et partons en route pour cette étape, qui d’après Anthony se résumera que par de la descente.

Nous quittons le camping et retrouvons rapidement l’itinéraire du GR.

Après avoir passé le petit pont et monté sur plusieurs mètres dans un petit lacet zigzaguant nous arrivons enfin au sommet près des chalets d’Iraty.

Non loin des chalets d'Iraty, GR10

Près des chalets d'Iraty, GR10

Près des chalets d'Iraty, GR10

Nous marchons sur route pendant quelques kilomètre pour descendre et se retrouver au pied du Pic des escaliers.

Près du pic d'escaliers, GR10

Près du pic d'escaliers, GR10

A <3

Le vent souffle mais m’apaise pendant cette montée petite certes mais raide. Arrivé sur le plateau, des dizaines de vautours volent au dessus des montagnes laissant un spectacle quelque peu impressionnant.

Nous marchons tranquillement sur les crêtes de Mendikoziague. J’aime ces petits chemins plats, c’est agréable et cela repose l’esprit.

Près du pic d'escaliers, GR10

Vautour en plein vol

Petite descente, près du Pic des escaliers

Au bout de quelques kilomètres,  la nature reprend ses droits, des petits arbustes viennent nous griffer les jambes à chaque pas que nous entreprenions sur le chemin accompagné à chaque fois des bourdonnements des abeilles qui s’envolent sentant notre arrivée approcher. Ce chemin aurait dû s’intituler le chemin des abeilles.

GR10 Pays Basque, en directour du Logibar

GR10 Pays Basque, en directour du Logibar

Fleurs

La journée se fait de plus en plus chaude, le soleil tape au plus fort. J’ai l’impression que les paysages se ressemblent, mais je crois que c’est parce que nous sommes sur le même pan de montagne depuis des kilomètres.

Crête de Mendikotziague, Pays Basque GR10

Nous arrivons devant une petite forêt, s’en est presque un soulagement, à quelques mètres devant nous sentons la fraicheur qu’elle nous offre. Mais nous ne sommes pas les seuls a être passé par ici, les vaches ont laissé leur empruntes, le chemin est totalement boueux, et rend la traversée périlleuse, un faux pas et c’est la tête en avant. Quelle aventure !

GR10 Pays Basque, en directour du Logibar

Après plusieurs kilomètres nous apercevons le village de Larrau, nous ne sommes plus très loin de notre point d’arrivée : le gîte d’étape Logibar.

Vu sur le village de Larrau, Pays Basque, GR10

La descente vers le gîte est très raide de plus le chemin est comme on dirait taillé dans la roche, ce qui la rendrait glissante en jour de pluie. Mais aujourd’hui il fait très beau…mais très chaud et nous n’avons plus d’eau. Heureusement que je suis rapide sur les descentes, nous ne perdons pas de temps et rattrapons soit dit au passage tous les randonneurs qui nous avaient passés devant ce matin-là…oui je suis une véritable tortue dans les montées, mais un lièvre dans les descentes.

Nous voila enfin arrivé au gîte qui fait office de bar et restaurant. Je discute avec une randonneuse qui voyage seule, quel courage, aurais-je osé faire de même ? Je ne sais pas, je suis beaucoup trop peureuse je crois ! Nous sommes d’accord sur un point cet itinéraire était certes facile, mais terriblement long, peut-être est-ce dût à la chaleur ?

Cette nuit nous dormirons au gîte, le camping étant à Larrau situé à plus de 2km du GR. Monsieur a encore de l’énergie et propose d’aller acheter à manger à l’épicerie de Larrau, j’accepte avec grand plaisir. Demain sera une longue journée aussi, mais de la pluie est prévu, il fera probablement moins chaud que ce 3e jour.


Informations pratiques

  • Randonnée : ≈17km
  • Dénivelé : ≈460D+ /≈1400D-
  • Note :  Il est préférable de réserver la nuit au gîte Logibar surtout en période d’août.  Compter 13.5€ la nuitée, possibilité d’acheter du pain au gîte. Il y a une épicerie à Larrau à 2km du gîte pour les plus courageux.