En ce mois de février, on pourrait presque se croire déjà en été. La météo pour le weekend est excellente sur le massif Ariégeois, c’est l’occasion de réaliser une grande voie, plus précisément Peppermint à Sinsat.On part de Toulouse de bonne heure, afin d’éviter les skieurs du dimanche (donc les embouteillages) et d’arriver assez tôt au départ de la voie, pas trop tout de même pour laisser au soleil le temps de chauffer un peu la paroi

On se gare au parking à Sinsat, puis débutons la marche d’approche sur le secteur de Peppermint, et à vrai dire, on a bien merdé ! Il ne faut pas prendre la première à gauche mais la seconde, puis rester sur le chemin principal, on passe le panneau de direction indiquant le secteur du Pubis à droite. A partir de là il reste 30 minutes de marche d’approche, on atteint un sentier dans une petite forêt qui monte sèchement en zigzag jusqu’à atteindre le secteur souhaité, la voie Peppermint est la voie la plus à droite. Naturellement, avec notre erreur nous n’avons pas du tout réalisé cette marche d’approche…

Au pied de Peppermint

Je débute la voie avec la première longueur, qui monte légèrement au début pour totalement se décaler sur la droite et repartir sur une ascension classique. Le premier relais est là, Anthony réalise la seconde longueur, qui part directement sur un petit dièdre sympathique sans grande difficulté pour sortir sur la gauche de l’éperon, puis continuer tout droit jusqu’au second relais.

Dièdre seconde longueur

Dièdre seconde longueur

La troisième longueur est pour moi, on joue avec deux belles écailles qui s’enchaine sur une dalle plus tranquille, avec tout ce qu’il faut pour arriver en doucement au troisième relais.

La fissure de la troisième longueur

La fissure de la troisième longueur

Mon second monte puis enchaine la quatrième longueur courte en escalade, elle termine sur une terrasse, d’ailleurs le relais est situé sur la gauche de la sortie, en bas du départ de la longueur suivante.

La quatrième longueur qui mène sur la terrasse

La quatrième longueur qui mène sur la terrasse

Longueur suivante pour moi, c’est un peu la longueur clé de la voie, le départ se réalise sur une vire, de là on clip rapidement le premier point, cependant le point suivant est assez éloigné, et glisser nous ramène directement sur la vire. Je l’ai testé pour vous, et ça fait mal ! Pied droit qui n’était pas bien placé et paf Anthony ! Pour sécuriser ce passage, je conseil de mettre entre les deux points un coinceur dans la fissure ce qui permet de monter sereinement pour le second point, de là le risque de retour sur la vire est inexistant. Malgré la chute, je poursuis l’ascension de la longueur, du moins je tente, je n’y arrive qu’à moitié, Anthony me fera descendre et la terminera, le temps que je récupère un minimum… Il arrive au relais, je monte à mon tour non sans difficulté, mais malgré la douleur je veux terminer la voie !

La longueur clé de Peppermint

La longueur clé de Peppermint

Nous reprenons notre cadence, et je repars devant pour l’avant dernière longueur, qui part sur la droite du relais dans un petit dièdre tranquille, qui se transforme en dalle pour terminer sur un pas un plus difficile juste sous le relais, il y à ce qu’il faut si on se décale un peu sur la gauche.

La dalle menant au dernier relais

La dalle menant au dernier relais

La dernière longueur est pour Anthony, et le pas de la voie se situe juste au-dessus du relais, pour éviter une chute douloureuse, placer un coinceur dans la fissure à droite. D’ailleurs, pour réussir ce passage sans difficulté, il faut prendre la fissure sur le haut, on trouve une bonne main droite qui permet d’aller poser le pied gauche sur un bon appui pour clipper la seconde dégaine et être sécu. La longueur se termine en douceur.

Pour la descente on réalise les rappels dans Lisa, petite note, sur la terrasse (la même que Peppermint) descendre sur la gauche du relais pour ne pas s’embêter avec les arbustes. Il est possible d’enchainer plusieurs longueurs avec un rappel de 60 mètres.

Sinsat semble tout petit

Sinsat semble tout petit

On descend cette fois par le bon chemin, et prendre la direction de Toulouse, ce qui conclut malgré tout une très belle journée, riche en expériences ! Bon ma glissade en début de longueur m’a couté une nuit aux urgences, avec une bonne grosse contusion aux côtes à droite et au fessier droit !

Informations utiles :
• Temps de trajet depuis Toulouse = 1h30 (sans autoroute !)
• http://cafma.free.fr/Sinsat/peppermint/peppermint1.htm