Alpinisme

Alpinisme | Couloir Billon, Haute-Pyrénées

Vue depuis le sommet de l'Arbizon

Vue depuis le sommet de l'Arbizon

Weekend dans le massif de l’Arbizon, il est situé entre le massif du Néouvielle et la vallée d’Aure (Saint-Lary-Soulan). Son point culminant est l’Arbizon, 2831 mètres d’altitude qui offre une magnifique vue sur l’ensemble des sommets voisins.

Long weekend de trois jours, le samedi est pourri en terme de météo, on décale la sortie sur dimanche et lundi. Départ tranquille de Toulouse le dimanche vers 8h30, direction Hourquette d’Ancizan qui sera notre camp de base du soir. Sur la route on s’arrête prendre le pain et une petite viennoiserie gourmande 
On arrive avec Anthony, pas moi, mais l’autre, oui, bref ça va être la merde va falloir bien suivre, il y a deux Anthony ! Donc je reprends, on arrive avec Anthony à la Hourquette, on profite un peu du paysage avant le début des ateliers formations neige. Après ce bref plaisir, on commence par l’équipement de base, le réglage des crampons, le matériel utilisé en neige, etc… Puis direction les pentes de neiges, atteintes après un peu plus d’une heure de marche. On se trouve un ilot au milieu de ces étendues blanches, pour y stocker notre matériel et casser la croûte.

Vue depuis notre lieu pour les ateliers neige

Vue depuis notre lieu pour les ateliers neige

Puis début des premiers pas d’Anthony avec des crampons, il prend rapidement ses aises, on a l’impression qu’il a fait ça toute sa vie. On passe à l’atelier suivant, encordement et anneaux de buste. C’est rapidement assimilé. Maintenant place à la marche, on remonte l’intégralité de la pente de neige pour pratiquer un peu l’ensemble des techniques abordées. Dans le même temps, on repère le trajet pour la course du lendemain, qu’on réalisera à l’aube. On enchaine avec les derniers ateliers : arrêt d’une chute avec piolet / sans piolet, relais sur corps mort et descente.

En mode barbecue !!

En mode barbecue !!

De retour à la voiture, on sèche les affaires, mets en place notre bivouac et en route le superbe barbecue ! Le vent est présent, la température ressentie est froide mais le couché de soleil sur le Pic de Midi nous réchauffe. 21h on est au déjà au lit, le réveil est prévu pour 5h00, on s’endort comme des pierres.

Depuis le bivouac avec en fond le Pic du Midi

Depuis le bivouac avec en fond le Pic du Midi

Le réveil est efficace, le réchaud prépare activement notre thé pendant ce temps on range les affaires du bivouac, prépare ceux de la journée. On s’équipe, on déjeune et on part. A notre départ, le soleil n’est pas encore levé, on profite de la fraicheur pour avancer rapidement, plus rapidement qu’hier vu qu’on arrive à notre ilot avec 10 minutes de moins.

Lever de soleil lors de la marche d'approche

Lever de soleil lors de la marche d’approche

On s’équipe en admirant le lever du soleil puis on repart en direction du couloir Billon.

Le couloir n'est pas tout proche

Le couloir n’est pas tout proche

Départ du couloir à 9h00, il faut compter presque 3h de marche d’approche. Je pars en tête, c’est le premier couloir d’Anthony, nous avançons en corde tendue, pas de relais de prévu.

Le début du couloir

Le début du couloir

En un peu plus d’une heure nous avons réalisés la moitié du couloir, on fait une petite pause sur une plateforme après le rétrécissement du couloir, c’est l’occasion de prendre quelques photos.

Une petite pause dans le couloir

Une petite pause dans le couloir

Anthony part en tête, il se rend compte que faire des marche ça fatigue !! Je le laisse faire une 50aine de mètres puis je reprends la tête pour terminer le couloir.

Le crux du couloir

Le crux du couloir

Dans la dernière ligne droite très court passage de mixte avec de la glace plaquée puis on sort sur l’arrête menant au sommet de l’Arbizon peut avant 12h00.

Sur l'arrête finale

Sur l’arrête finale

Réalisation de quelques photos, bref repas, on discute rapidement avec trois alpinistes qui ont réalisés le couloir Nord et on repart. On fait la descente par le couloir à proximité du Mont Faucon, via la brèche d’Aurey. La descente se fait en corde au début, puis en mode grosse luge après, et quelle descente !!! On laisse le lac d’Arou sur notre gauche pour rejoindre le sentier de randonnée menant à la Hourquette d’Ancizan, qu’on atteint à 16h00, quelle journée à peine fatigante.

Informations techniques :

⦁ Cotation => PD+
⦁ Orientation => Nord-Est
⦁ Dénivelé positif / négatif => 1350m / 1350m
⦁ Altitude minimale / maximale => 1550m / 2831m
⦁ Distance => 12.5km
⦁ Point de départ / arrivé => Hourquette d’Ancizan / Hourquette d’Ancizan (boucle)

  1. Superbe sortie, bravo.

Répondre

Ne pas reproduire sans autorisation - Mentions Légales