La Lozère est une belle région, et c’est agréable de découvrir des paysages tout aussi majestueux, autres que les Pyrénées, même si les Pyrénées restent au fond de mon cœur merveilleux, car c’est ici que j’ai appris à aimer la montagne. Nous avions décidé pour le long week-end du 14 juillet d’y aller, notre choix s’est arrêté sur les Gorges de la Jonte.

Comment pourrais-je décrire les gorges de la Jonte? Nous évoquons souvent les Gorges du Tarn, car ce sont les plus connus, mais il existe la Jonte juste au-dessous toute aussi belle.

J’étais tombée par hasard sur quelques photos assez surprenante, j’avais envie de le voir de mes propres yeux.

On dit qu’il a fallu plusieurs millions d’années pour dessiner cette roche calcaire.

Nous nous décidons sur la balade au départ du village Le Rozier. Le départ se fait au niveau d’un petit escalier à droite de l’office du tourisme. L’itinéraire est relativement bien balisé puisque nous avons fait la boucle de 9km. Il existe bien entendu une multitude de variantes, mais mieux vaut prévoir une carte IGN.

Des petits mots gribouillés par un certain Siboulot nous accueillent au début de la randonnée. Cette personne mystérieuse nous fait sourire.

En direction des Corniches de Mejean

Village de Peyreleau et le Rozier,

Village de Peyreleau et le Rozier

Le chemin est relativement bien balisé. Nous tombons sur un panneau qui nous propose un détour vers le Rocher du Capluc. Mais il faut être courageux et ne pas avoir peur du vide, car il faudra gravir une échelle arriver au sommet. Je sais que je ne le ferais pas, je suis bien trop peureuse.

Rocher du Capluc, Gorge de la Jonte

Rocher du Capluc

Nous continuons notre chemin où déjà les pierres laissent entrevoir des formes mystérieuses.

Gorges de la Jonte

Gorges de la Jonte

Gorges de la Jonge

Un bon parcours de la balade se fait à travers la forêt de pins qui laissent derrière eux une délicate odeur que j’aime beaucoup. Arrivés à une intersection nous décidons de continuer en direction de Cassagnes avant de le quitter quelques mètres plus loin pour une large piste forestière.

De l’autre côté la vue est splendide et je pense que c’est pour cela que les vautours l’ont élu domicile ceux-ci rodent aux alentours  du Balcon du Vertige pour lequel une structure métallique y a été monté (pour éviter toute chute ?).

Gorges de la Jonge

Gorges de la Jonte

Vautour en vol au dessus des Gorges de la Jonte

La roche prend des formes de plus en plus farfelus donc certaines ont été nommées comme le Vase de Chine suivi de son confrère le Vase de Sèvre que nous croiserons sur le sentier étroit appelé le Pas du Loup.

Vase de Chine suivi du Vase de Sèdre

Vase de Chine suivi du Vase de Sèdre

Ces roches sont aussi un terrain d’escalade pour les grimpeurs 😉

Gorge de la Jonte

Nous restons émerveillés tout le long. Ça a été un petit coup de cœur pour Monsieur, je pense que nous y reviendrons en automne quand ce sera plus calme.


Informations pratiques

  • Randonnée : 9km (4h)
  • Point de départ : À droite de l’office du tourisme de Le Rozier
  • Balisage : Vert
  • Difficulté : Aucune, petite balade très agréable. On y a croisé un couple avec un enfant de 10ans. Si vous êtes silencieux et avec un peu de chance vous pourrez vous retrouver nez à nez avec un vautour poser sur un rocher 🙂