Aiguille Purtscheller, voilà une bien belle course d’alpinisme se déroulant dans un cadre grandiose avec le plateau du Trient en toile de fond. C’était notre objectif du jour.

Le réveil sonne à 4h50, nous descendons déjeuner, le refuge propose un petit buffet composé de pain, de quatre quart, pain d’épice, oranges, cornflakes ainsi que du beurre et de la confiture. Nous partons du refuge à 6h00 en direction de l’Aiguille Purtscheller. Pour l’atteindre nous empruntons le « sentier » à travers les éboulis derrière le refuge.

Sentier situé derrière le refuge

Sentier situé derrière le refuge

Des cairns en nombre sont présent, il suffit de les suivre. Après une dizaine de minutes, nous réalisons une traversée pour rejoindre une aire de cramponnage.

Point haut des éboulis pour commencer la traversée

Point haut des éboulis pour commencer la traversée

Nous mettons rapidement baudrier, casque et crampons, puis direction Signal Relly. Le second passage est un repère visuel, il faut passer entre deux gros rochers. De la on poursuit à niveau pour rapidement apercevoir le col supérieur du Tour et le couloir à prendre pour accéder au plateau du Trient.

Pour rejoindre le col Supérieur du Tour direction l'arête

Pour rejoindre le col Supérieur du Tour direction l’arête sur la gauche

Le couloir vu du bas.

Début du couloir pour rejoindre le col Supérieur du Tour

Début du couloir pour rejoindre le col Supérieur du Tour

Le col passé, nous poursuivons sur une centaine de mètres vers l’Aiguille du Tour pour apercevoir la brèche en V précisant le départ de l’Aiguille Purtscheller. Nous rejoignons la brèche en montant directement dans la pente de neige en prenant les précautions nécessaires pour passer la rimaye.

Brèche en V

Brèche en V au niveau du trait bleu

Nous voilà dans la première longueur, qui propose une petite dalle en « 5A » toute en fissure, on note la présence de deux pitons suivi d’un spit. Au spit, nous partons sur la droite pour rejoindre quelques mètres au-dessus un relais équipé.

Première longueur

Première longueur

La seconde longueur, débute par une petite traversée d’une dizaines de mètres, avec un petit pas non difficile mais expo. On enchaine avec un petit dièdre pour terminer sur une plateforme où un relais confortable peut être réalisé.

La première traversée

La première traversée

Nous entamons la troisième longueur par une montée rapide pour enchainer une courte desescalade côté Trient suivi d’une traversée d’une dizaine de mètres pour terminer sur une large vire.

La fameuse écaille

La fameuse écaille

La quatrième longueur débute par une large fissure (30cm) qu’on grimpe à l’aide des écailles. Les écailles bougent et ça fait drôle ! Une impression que tout vas lâcher… La fissure passée, on arrive sur un gros bloc, qui nous amène dans la première cheminée qu’on desescalade en entrée pour ensuite remonter et passer la cheminée en opposition, on arrive sur un nouveau bloc coincé. On escalade un petit peu via un pas simple pour ensuite attaquer la seconde cheminée, et là c’était sympa ! On ne passe pas avec le sac à dos, je mets un coinceur et le pose dessus pour réaliser la sortie de la cheminée qui propose un trou de 60 cm, on se croit à faire de la spéléo. Je protège ma progression en suivant, récupère mon sac à dos et poursuis sur 7-8m le long de l’arête pour réaliser sur une petite terrasse le relais.

Entrée de la cheminée

Entrée de la cheminée

La dernière longueur a été sectionnée en deux, une première partie en longueur de jonction, qui propose une courte montée, suivie de deux desescalades de trois mètres au total. On enchaine par le début de la cheminée pour décaler sur la gauche et rejoindre une confortable terrasse.

La vue sur le plateau du Trient est magnifique

La vue sur le plateau du Trient

On attaque ensuite la seconde section, en utilisant la fissure à gauche de la cheminée, et non la cheminée que nous abandonnons, la sortie étant obstruée par des pierres. Pour réaliser cette section, nous enlevons les sacs à dos que nous ferons monter en bout de corde à la fin. Pour passer la fissure, il est nécessaire de réaliser des blocages de bras et de jambes. La fissure passée, le sommet de l’Aiguille Purtscheller s’offre enfin à nous.

Nous réalisons la descente via des rappels de 25m côté Ouest, ce qu’il ne fallait pas faire si on veut profiter des relais équipés. Néanmoins, nous ne sommes pas les seuls à avoir prit cette « option », nombre de sangles et ficelous sont présent pour réaliser les rappels.
Après 5 rappels nous voila sur le bas de la paroi. Par contre, une corde de 50m est un peu juste, il manquait 1m de corde sur le quatrième rappel, et 2m sur le 5ème rappel. La fin a été réalisée en désescalade.
On assure le passage de la rimaye, pour ensuite reprendre la direction du col supérieur du Tour et du refuge Albert 1er qu’on atteint à 18h30. Quelle journée !!


Informations techniques

• Altitude minimale / maximale => 2702m / 3468m
• Difficulté => D (côté à l’ancienne)
• Crampons \ Piolet \ Corde (60m) \ Baudrier \ Equipement TA
• Point de départ \ arrivé => Refuge Albert 1er \  Refuge Albert 1er
• Topo => Camptocamp