Voilà un moment que nous n’avions pas publié, et pourtant, il y a un multitude d’articles en attente. Notamment, si vous nous suivez sur Instagram, notre voyage au Maroc et très bientôt des articles alpinisme de monsieur …

En attendant, nous rattrapons le retard notamment avec cette étape du GR10 que nous avons effectué en septembre dernier, bonne lecture 😉

Après une bonne nuit de sommeil, la seconde étape de notre périple annuel nous mène vers Gourette.

Le départ du Lac de Bious Artigue se fait assez tardivement (9h05), mais la fraîcheur ainsi que l’humidité matinal auront eu raison de nous. Notre première direction est le petit village de Gabas, situé à 4km, essentiellement de la descente sur route, rien de bien notable.

Nous croisons énormément de monde à pieds, voiture et même bus, le coin semble fréquenté !

Une fois arrivé à Gabas et nous nous arrêtons prendre un café, ainsi qu’un très bon fromage de brebis directement vendu par le producteur . En quittant Gabas vers 10h30, nous suivons les traditionnelles marques du GR (rouge & blanc). Au bout d’une heure, on arrive à un poteau indiquant une altitude bien plus basse que prévue, nous regardons la carte pour nous apercevoir qu’on a suivi le mauvais GR ! En effet, nous suivions le GR108 ! Il faut bien faire attention à Gabas, deux GR sont indiqués.

Heureusement, un sentier forestier nous permet de récupérer très rapidement le GR10. Finalement, cette erreur d’orientation ne nous a pas occasionné un grand surplus de distance ou dénivelé.

Nous récupérons le GR10 au pont du Goua, nous prenons la direction de Gourette. Le sentier monte sèchement sur les premières centaines de mètres, pour ensuite réaliser des zigzags à travers bois et pierres (la forêt d’Herrana).

Pont de Goua, GR10

Le sentier nous paraît raide, et nous n’avons réalisé que 300 m de dénivelé positif, nous sommes étonnés, ça ne doit pas être la grande forme aujourd’hui. Heureusement, nous enchaînons les 300m suivant bien plus rapidement afin de rejoindre un long sentier qui débite sous les grottes et qui va nous emmener à la Hourquette d’Arre, notre point culminant du jour soit 2405m. Ce n’est pas bien haut me diriez-vous et je le conçoit, mais en partant de 810m au point le plus bas, ça fait un sacré dénivelé De plus, en partant de Gabas, il faut compter 14km pour l’atteindre. Le secteur des grottes passés, nous arrivons sur un sentier balcon qui nous offrent une vue magnifique sur les différents valons. C’est très agréable, nous oublions presque que le chemin monte, mais il nous emmène tranquillement à 1900m d’altitude.




À partir de là,  le sentier redevient coriace et ne se laisse pas vaincre facilement. Nous lui résistons et continuons notre rude combat, les dernières longueurs sont éprouvantes. C’est aussi l’occasion de saluer le Pic du Midi d’Ossau, que l’on ne verra pas d’aussi tôt.

Le vent se fait de plus en plus intense et froid, malgré cela nous gagnons notre interminable montés vers la Hourquette d’Arre. On fait quelques photos, puis entamons la descente, car il se fait tard. En descendant, nous apercevons une cabane non indiqués sur les cartes, nous l’inspectons et après réflexion, décidons d’y passer la nuit, il est déjà 18h passé et nous sommes trop éprouvé pour continuer à marcher, surtout qu’il faut compter 2h supplémentaire pour descendre au village.


L’objectif de la prochaine étape est d’atteindre Arrens situé à 18km de la cabane, la Gourette est située à 6km, on y sera tôt si la pluie n’est pas trop intense.


Informations pratiques

  • Randonnée : ≈ 20km
  • Dénivelé positif : ≈ +1500m
  • Note : Possibilité de camper à la cabane de la Hourquette, situé à 200m du col. Étape très longue, attention aux horaires !