Alpinisme

Grand Astazou, Couloir oublié, Hautes-Pyrénées

Le Petit et Grand Astazou

Le Petit et Grand Astazou

Direction le Grand Astazou et son couloir oublié… et les surprises qu’il nous a réservées.
Cette saison hivernale 2017-2018, et contrairement à la quantité de neige tombée, n’a pas souvent été propice à la réalisation de couloirs, les risques d’avalanches étant trop important, du moins le weekend. Parfois j’ai l’impression que la montagne c’est un peu comme la Poste ou les services publiques, il ne faut pas travailler pour en profiter.

Nous prenons la route dès le vendredi soir, le weekend prévu est chargé et les conditions sont superbes, c’est parti pour le lac des Gloriettes, nous y mangerons tranquillement ainsi qu’une petite nuit. Le réveil sonne à 3h, la faim n’est pas vraiment présente, on boit un peu de thé et c’est parti. 3h38 nous débutons la marche d’approche de nuit, elle n’est pas bien compliquée sur la première partie, nous la trouvons assez facilement avec Anthony.

Le soleil fait son apparition

Le soleil fait son apparition

Puis vers 5h le jour commence à se lever, ce qui facilite l’approche, et enfin je peux réaliser les premières photos, les plus importantes pour localiser le début du couloir finalement, je n’ai pas trouvé beaucoup de topos pour cela.

Le début du couloir n'est plus très loin

Le début du couloir n’est plus très loin

Il faut passer derrière la première montagne (trait bleu sur la photo), pour atteindre le début du couloir, que nous atteignons à 7h50, soit 4h13 d’approche, c’est bien long et pourtant nous marchons d’un bon pas, malgré le poids des sacs. Oui nos sacs sont un peu lourd, on à nos affaires pour le refuge du soir, donc la nourriture, le réchaud, le sac à viande, etc… et le matériel off course.

Début du couloir Oublié

Début du couloir Oublié

On s’équipe et on début le couloir, la neige n’est pas très portante sur le début, nous envisageons un temps de ne pas le faire, mais au fur et à mesure la neige est superbe, ainsi que le début du couloir où l’on se fait plaisir.

Les premiers mètres du couloir

Les premiers mètres du couloir

Puis les premières difficultés commencent, on les fait sans soucis, en tête de cordée on alterne avec Anthony M. (moi c’est Anthony V.). Un petit renfoncement nous permet de se reposer un peu, et à ce moment-là des pierres passent à côté de nous, on commence à se regarder, il faut faire vite et sortir de ce couloir, la retraite est difficile. Nous repartons rapidement, mais les chutes de pierres sont de plus en plus fréquentes, ça pue…

Le milieu de la première partie du couloir

Le milieu de la première partie du couloir

On sort du couloir de neige, cela est devenu bien trop dangereux, on part sur les rochers sur la droite pour rejoindre le sommet. Heureusement, j’ai sur moi du matériel pour le rocher, je suis bien content de l’avoir. Du coup l’ascension est plus longue que prévue, mais le couloir n’est pas en conditions, les températures sont clairement plus hautes que les bulletins météos.

La partie rocher du jour

La partie rocher du jour

Nous atteignons tant bien que mal le haut du sommet. Nous ne tardons pas, malgré la faim nous redescendons côté Ouest le long de la crête pour atteindre le col Swan. Nous y mangerons notre traditionnel pain / saucisson.

Descente par l'arrête Ouest

Descente par l’arrête Ouest

Après ce petit repas, nous repartons en direction du lac Glacé, direction Est Sud-Est, la traversée est assez rapide et descendante.

Le plateau menant vers le lac glacé

Le plateau menant vers le lac glacé

Puis arrivé au lac Glacé, nous le contournons par sa gauche, on remonte le couloir direction Nord pour atteindre le refuge de Tuquerouye, notre terminal pour cette longue journée. On vas y faire fondre de la neige pendant des heures pour étancher notre soif !
Le panorama est grandiose, avec en face de nous le Mont Perdu et le Cylindre, le top ! D’ailleurs, de base nous devions également réaliser la face Nord du Mont Perdu, mais nos péripéties de la journée nous ont conduit à ne pas le faire.

Vue sur le Mont Perdu et le Cylindre

Vue sur le Mont Perdu et le Cylindre

D’ailleurs comment analyser cet « échec » ? A mon sens, nous avons sous-estimés la marche d’approche, nous aurions dû partir plus tôt ou dormir directement sur place en bas du couloir. D’ailleurs ce sera mes prochaines expériences, dormir dehors l’hiver au plus près des couloirs pour avoir les meilleures conditions possibles, si vous avez de bon sursac à me conseiller, je suis preneur.

La descente vers le lac des Gloriettes

La descente vers le lac des Gloriettes

Le lendemain matin, nous nous levons à 6h et reprenons directement la direction du lac des Gloriettes, nous profitons du regel nocturne pour réaliser la descente, puis au bout d’une heure nous enlevons les crampons et profitons de notre déjeuner préparer la veille.

Lac des Gloriettes

Lac des Gloriettes

Le temps est très agréable, le retour au lac se fait en toute tranquillité, le paysage est sympathique, je trouve ces moments tellement magiques ! Le chemin du retour est exactement le même que la marche d’approche, à l’exception que nous empruntons l’autre côté du lac pour découvrir un autre chemin, après tout nous avons le temps.

Informations techniques

• Altitude minimale / maximale => 1668m / 3071m
• Difficulté => AD+
• Crampons \ Piolet \ Corde (50m) \ Baudrier \ Equipement pour couloir
• Point de départ \ arrivé => Lac des Gloriettes \ Lac des Gloriettes
• Topo => https://www.camptocamp.org/routes/55706/fr/grand-astazou-couloir-oublie
• Divers => Attention à l’heure de départ selon la période, je conseil fortement un bivouac en bas du couloir.

  1. VILLOT Willy

    Je viens de lire que au Fil du Temps de tes différentes Randonnées et Escalades en Montagnes aussi diverses que variées , tu as acquis de l’Expérience , du Savoir et de la Sagesse qui te permet maintenant de très bien comprendre la Nature , les Montagnes , les Glaciers et les Conditions Météorologiques afin de Profiter de tout cela en Toutes Sécurité pour Toi et les Personnes qui vont avec toi , ça me fait Plaisir et me rassure …!!!

    Ton Père qui Aime également Beaucoup la Nature et la Montagne .

Laisser un commentaire à Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne pas reproduire sans autorisation. Mentions Légales