J’avais insisté auprès d’Anthony pour passer une semaine là-bas. Je pensais à ces étendues de désert qu’offre le Sahara, à ces palais remplis de mosaïques, à ces Mosquées aux architectures extravagantes…Nous y sommes partie pour le mois de Mai, en plein mois du Ramadan.

Loin des photos presque parfaites d’Instagram, ses grandes villes sont bruyantes par la cacophonie permanente des klaxons de voiture, elles sont polluées, elles sont par moment étouffantes, révoltantes…mais le Maroc c’est cette atmosphère particulière pour lequel je ne saurais l’expliquer rend ce pays particulièrement attachant.

 Après avoir été accueillis par une famille formidable, nous avons fait un mini road trip tout d’abord en train pour rejoindre Marrakech de là, nous avons loué une voiture et avons parcouru les routes marocaine reliant Marrakech à Essaouira puis Agadir pour revenir à Marrakech.

Abdel le grand papa nous a fait découvrir Casablanca et ses petits recoins…tellement bienveillant.

Casablanca sera pour moi le meilleur souvenir du Maroc, peut-être est-ce le fait que nous étions accompagnés et qu’on nous a fait découvrir la ville d’une autre manière.

« Casablanca, il faut 1 semaine pour le visiter mais il faudrait plus de 3mois pour le découvrir…et encore vous n’aurez rien vu de Casablanca, même moi j’en découvre tout les jours » nous avait -il dit.

Mosquée Hassan II, Casablanca

Mosquée Hassan II, Casablanca
Mosquée Hassan II, Casablanca

Mosquée Hassan II, Casablanca

Mosquée Hassan II, Casablanca

Mosquée Hassan II, Casablanca
Mosquée Hassan II, Casablanca

Je retiendrais de Casablanca le quartier des Habous. Je crois qu’il reflète vraiment la vie marocaine. Le quartier des Habous c’est ces petits commerces nichés dans chaque recoin, c’est aussi ces petites ruelles qui nous mènent vers le marchand de vaisselle puis qui nous ramène aux milieux des préparations d’olives. C’est cette ambiance de marché permanente qui règne jusqu’à ce que vienne l’appel à la prière, puis tout d’un coup le silence se fait roi.

Quartier des Habous, Casablanca
Quartier des Habous, Casablanca
Quartier des Habous, Casablanca

J’entends encore le bruit des chaussures claquer contre le sol que font les hommes à la sortie de la Mosquée.  Je revois encore ces gens discuter aux parcs, où encore cette personne dormant sur le banc probablement fatigué de la nuit à fêter la fin du jeun.

Quartier des Habous, Casablanca
Quartier des Habous, Casablanca

C’est aussi ces cafés dans lequel ces hommes se retrouvent le sortie du travail.

Ce silence encore à 19h30.

Je me souviens encore lors de notre voyage en voiture de ce petit gamin en bord de route qui nous faisait de grand signe avec son sourire jusqu’aux oreilles. Il voulait nous montrer ces chèvres acrobates sur les fameux arganiers.

La route entre Agadir et Marrakech est magnifique, et les vallées ne se ressemblent absolument pas.

Les routes du maroc

Sur les routes du Maroc

Sur les routes du Maroc
Barrage Bin el Ouidane, Maroc

Barrage Bin el Ouidane, Maroc

Barrage Bin el Ouidane, Maroc

J’ai vu pour la première fois des mini-tornades de sable.

J’ai été surprise par tous ces bergers proches des bords de route, ces écoles au milieu de nul part, ces jeunes écoliers se transformant en auto-stoppeur à la sortie des écoles certainement pour ne pas avoir à longer les kilomètres en bord de route et rentrer chez eux. Ces vendeurs ambulants. Ces marchés en plein centre villes…toujours ! Ces routiers remplis de marchandises à en exploser.

Sur les routes du Maroc
Sur les routes du Maroc

Nous avons aimé Casablanca, adoré Essaouira. Nous n’avons pas aimé Agadir…et encore moins Marrakech.

Il y a tellement à dire, on s’en est mis plein les yeux, peut-être trop.

Il y a des moments où l’on s’est senti étouffé, notamment aux pieds des montagnes dans cette fameuse vallée d’Ourika, embrigadé dans un circuit touristique qui ne nous a pas laissé le choix !

Vallée de l'Ourika, Maroc

Vallée de l'Ourika, Maroc

Vallée de l’Ourika, Maroc

Je me suis parfois sentie mal à l’aise à Marrakech avec mon métissage, ce n’est pas toujours un avantage, surtout quand on est accompagné un homme de type caucasien 😉

C’était notre premier vrai voyage et nous ne sommes pas près de l’oublier, nous avons été surpris positivement comme négativement.

Du coup la dernière journée lorsque nous sommes parties sur la vallée d’Ourika et que nous avions décidé de ne pas suivre notre guide imposé par le chauffeur de car, on s’est assis et on s’est posé cette question, qu’est-ce qu’on attendait vraiment du voyage ?  Qu’est-ce que nous attendions du Voyage en général ?

On ne voulait pas faire les circuits touristiques, on a fait le voyage à notre manière et on se rend compte finalement qu’il faut une certaine expérience…surtout dans un pays aux cultures différentes. Je pense que le voyage que nous avons entamé ne nous correspondait pas vraiment. Amoureux des grands espaces verts on s’est enfermé dans les villes. Si c’était à refaire je le referais sans hésiter mais en changeant certains itinéraires. Mais comme on dit, il faut le voir, il faut le vivre. 

Un grand merci à Bouchra et sa famille de nous avoir fait partager un petit bout de leur vie, on ne les oubliera pas ! Merci infiniment à Abdel Karim pour ce qu’il est et pour sa générosité, sans lui ce voyage aurait été sans goût.


Les aspects techniques

Moyen de transport : la ligne ferroviaire entre Casablanca et Marrakech se fait très facilement et c’est plutôt agréable, les tarifs sont peu cher compter une dizaine d’euros par personne.

Nous avons loué notre voiture à Marrakech chez RenteCar, rien à dire. Ils font partie des rares à proposer une assurance et à ne pas faire payer de caution. Nous en avons eu pour 90€/3jours.

On a préféré marcher plutôt que prendre le taxi 😊

Ah oui ! En ce qui concerne le parking c’est assez particulier, impossible de négocier, à Essaouira il faut compter 10dh la journée. Ayant passé la nuit là-bas nous avons préféré laisser la voiture dans le seul « parking » fermé compter 30dh (journée + nuit).

Logement : A Essaouira nous avons pris une chambre dans à l’hôtel Riad Gnaoua à l’intérieur de la vieille ville, très jolie, relativement abordable (compter entre 35 à 45€, nous avons pris le petit déjeuner).

Marrakech nous avons passé les 3 nuits au Grand Hôtel Imilchil, typique année 90, mais franchement abordable et confort nous en avons eu pour 96€ avec petit déjeuner inclus.

Nourriture : on a vécu comme les locaux (ramadan), on ne mangeait pas le midi…le soir on achetait  ce qu’on trouvait sur les marchés et à Marrakech nous étions à côté d’un Carrefour Market, autant dire que nous ne nous sommes pas ruiné.

Pensez au stylo ! on s’est retrouvé comme des andouilles à l’aéroport pour remplir les fiches d’entrée ;p